L’environnement aéroportuaire au cœur des priorités

Ce vendredi 03 février 2017, s’est tenu sur la plateforme aéroportuaire, un atelier technique d’évaluation du rapport provisoire de l’audit environnemental et social de l’Aéroport International Gnassingbé Eyadema (AIGE) en présence des Directeurs Généraux de la SALT, de l’ANGE (Agence Nationale de Gestion de l’Environnement) et des spécialistes en matière de gestion environnementale.
La Société Aéroportuaire de Lomé-Tokoin étant consciente de l’impact de l’activité aéroportuaire sur l’environnement et en vue de se conformer à la législation environnementale nationale, a initié un audit environnemental de l’AIGE au cours de l’année 2016.
Précédemment, l’audit environnemental de 2009 et la mise en œuvre des mesures à court terme, a permis à l’AIGE d’obtenir le Certificat de Régularisation Environnemental (CRE) en mai 2013. Après 4 ans, conformément à la réglementation nationale en vigueur; le processus d’audit a été à nouveau relancé.
Cette initiative permet d’apprécier les impacts que les activités de l’AIGE génèrent ou sont susceptibles de générer sur l’environnement. Les observations de l’audit ont été faites sur les infrastructures, les équipements et pratiques qui entrent dans le fonctionnement de l’AIGE.
En définitif, cette étude a permis de mettre en évidence non seulement les points positifs, mais également les non-conformités afin de proposées des mesures correctrices qui permettront de minimiser les impacts négatifs.
L’atelier qui a réuni les représentants des ministères clés et les entités œuvrant sur la plateforme aéroportuaire permettra d’apporter des contributions afin d’améliorer et de valider le rapport de l’audit.

Besoin d'informations?

Contactez-nous!

Les compagnies aériennes à l'AIGE
Savez-vous que la SALT fête ses 30 ans?

Découvrez la S.A.L.T